Voeux de l’Ambassadeur (13.01.2019)

L’Ambassadeur de France S.E.M. Ludovic Pouille a adressé ses vœux aux représentants de la communauté française aux Emirats arabes unis, le 13 janvier 2019, sur le campus de l’université Sorbonne Abu Dhabi. Retrouvez ci-dessous le texte de son discours.

Seul le prononcé fait foi.

Madame la Consule générale,
Messieurs les conseillers consulaires,
Monsieur le Directeur de La Sorbonne Abu Dhabi,
Messieurs les proviseurs,
Mesdames, messieurs, chers collègues, chers amis,

Bonsoir à toutes et tous. Après des fêtes qui, je l’espère, auront su vous apporter repos, joie et réconfort, nous sommes très heureux, mon épouse Estelle et moi, de vous réunir ce soir ici, au sein de l’Université Sorbonne Abu Dhabi, pour célébrer la nouvelle année, et vous adresser, à vous, à vos familles, à vos proches, nos vœux les plus sincères de santé, de bonheur et d’accomplissement personnel et professionnel.

Je dois vous dire, chers amis, qu’être ici à la Sorbonne, pour la deuxième année consécutive, pour débuter ensemble l’année 2019, ne relève en rien d’un concours de circonstances.

La Sorbonne Abou Dabi, qui fêtera cette année, déjà, son 13è anniversaire, fait en effet partie de ce fameux « triangle d’or » de la coopération franco-émirienne, ici à Abou Dabi, complété, à quelques encablures seulement, par deux autres piliers de notre relation, la base navale française du Camp de la Paix, dont nous célébrerons cette année le 10è anniversaire, et, dernier né, le Louvre AbuDhabi, qui a fêté triomphalement son premier anniversaire en novembre en accueillant son millionième visiteur.

2018 fut une année en tout point exceptionnelle pour la relation franco-émirienne. Ouverte par la visite du Premier Ministre en février, à l’invitation de son homologue SA Cheikh Mohammed Bin Rachid, Emir de Dubaï, trois mois après celle du Président de la République, elle s’est conclue avec la visite très réussie de Cheikh Mohammed Bin Zayed, Prince Héritier d’Abou Dabi. Nous avons connu une accélération sans précédent du rythme des visites bilatérales. En 2018, outre le Premier ministre, ce ne sont pas moins de 6 ministres et 20 parlementaires français, qui se sont rendus aux Emirats arabes unis. Dans l’autre sens, outre les visites du prince héritier d’Abou Dabi et de l’émir de Sharjah, 9 ministres émiriens se sont rendus en France.

Je souhaite que 2019 soit placée sous le signe du renforcement et de l’expansion du partenariat stratégique franco-émirien, dans tous les secteurs, et même au-delà !
Même si le contexte des élections européennes ralentira le rythme des déplacements du gouvernement à l’étranger, nous devrions pouvoir compter sur les visites du Ministre de l’économie Bruno Le Maire, du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, de Madame Florence Parly ou encore du Secrétaire d’Etat à l’économie Mounir Mahjoubi qui viendront renforcer encore le partenariat stratégique franco-émirien et permettront, comme en 2018, d’ouvrir de nouveaux champs de coopération.

Mesdames et Messieurs,

Je souhaite profiter de ce moment privilégié pour vous faire part de quelques-unes de mes ambitions pour l’année qui s’ouvre.

Puisque nous sommes à la Sorbonne, permettez-moi de débuter par un volet qui nous tient particulièrement à cœur, à Estelle et moi, celui de l’éducation.
Monsieur le directeur, cher Éric Fouache, je tiens, une nouvelle fois, à saluer tout le travail accompli par l’équipe de Sorbonne Abu Dhabi en 2018, dans un contexte de réforme en profondeur de l’institution.

Je salue en particulier la tenue de la première réunion, en présence notamment du Président de la Sorbonne et du Secrétaire général du Quai d’Orsay, du nouveau Conseil d’administration, sous la présidence du Ministre Zaki Nusseibeh, et l’adoption d’un nouveau plan stratégique qui vise à renforcer encore l’attractivité et le rayonnement de cet établissement.

Le Conseil se réunira à nouveau ici-même la semaine prochaine, en présence du Secrétaire Général du Quai d’Orsay, afin de préciser les modalités de mise en œuvre de ce plan et je forme à son intention tous mes vœux de réussite dans la réalisation de cet objectif.

La Sorbonne Abu Dhabi est sans conteste le symbole fort de la coopération éducative entre nos deux pays, qui se déploie aussi sur d’autres géographies et dans d’autres secteurs.

Je pense bien sûr au rôle de l’INSEAD, autre pôle d’excellence à la française, à quelques centaines de mètres d’ici, et à la magnifique école ESMOD, à Dubaï.
Je veux aussi saluer le renforcement récent de la coopération universitaire avec les universités de Sharjah, Ajman, Al Aïn et l’Académie du DIFC, le centre financier de Dubaï. Ce sera un axe fort de notre action dans les prochains mois.

Je pense enfin, last but not least, au rôle indispensable de nos alliances et de nos lycées. Aux équipes d’encadrement, aux professeurs, à l’ensemble de la communauté scolaire, et aux élèves en particulier, je veux souhaiter une année pleine de succès !

Je forme le vœu que 2019 permette à une troisième alliance française de voir le jour, à Sharjah, capitale culturelle de la région, tandis que seront renforcées les alliances de Dubaï et Abou Dabi.

Je me réjouis que 2019 verra le lancement du chantier d’extension sur l’île de Saadiyat du lycée Théodore Monod, qui nous accueille aujourd’hui dans sa cour de récréation.

2019 verra aussi l’aboutissement du chantier d’extension du lycée Louis Massignon. Le réseau scolaire français, fort de 6 établissements homologués, 6è au monde par sa taille, sera ainsi je l’espère en mesure d’accueillir davantage d’enfants et de dépasser en 2019 la barre symbolique des 10.000 élèves scolarisés.

La coopération institutionnelle avec nos amis émiriens va connaître cette année un développement remarquable, à la faveur de l’accession des Emirats au statut de membre associé de l’Organisation internationale de la Francophonie et de la décision de réintroduction du français dans les écoles publiques. Un expert français sera très prochainement posté au sein du ministère de l’éducation émirien, pour accompagner cette réforme fondamentale dans les 10 écoles pilotes désignées à la rentrée dernière.

Parmi les beaux projets que nous accompagnerons dans le domaine de la francophonie, je citerai celui de création d’une radio francophone, ainsi que la tenue du festival FrancoFilm en mars – auquel nous donnerons cette année, pour la première fois, une dimension franco-arabe. Le français est donc bien une langue d’avenir aux Emirats et je compte sur vous tous pour relayer ce message à tout instant et auprès de tous les publics.

***

En lien avec l’éducation et la francophonie, je forme le vœu que le volet culturel de notre partenariat soit également renforcé.

Dans ce triangle d’or que j’ai décrit, le Louvre Abu Dhabi est un diamant qui est devenu, en l’espace de quelques mois, LE bâtiment iconique de la capitale et son porte-drapeau à l’international. L’accord intergouvernemental de 2007 se met pleinement en œuvre, grâce à l’appui de l’Agence France Museum qui a une nouvelle présidente, Mme Sandra Lagumina que j’accueillerai prochainement.

En 2018, le Louvre Abu Dhabi a accueilli des manifestations culturelles aussi fascinantes que surprenantes qui ont réuni plus d’un million de visiteurs. Lors des récents spectacles Roads of Arabia, pour célébrer le premier anniversaire de son ouverture, ou ceux du Rain of Light Festival, nous avons tous pu apprécier la capacité du Louvre Abu Dhabi à éduquer et surtout à rassembler, sur scène comme dans le public. Cela sera d’autant plus vrai, en 2019, avec une nouvelle exposition temporaire « Ouvrir l’album du monde » qui présentera, en partenariat avec le Musée du Quai Branly – Jacques Chirac, à partir du mois d’avril, les origines de la photographie et son impact sur la compréhension de nos sociétés. Cette exposition s’ouvrira après celle consacrée à Rembrandt et au Siècle d’or hollandais, qui sera inaugurée dès le mois de février.

Je tiens à féliciter et remercier Manuel Rabaté et l’ensemble des équipes émirienne et française qui ont contribué à ces succès. Que 2019 mène ce beau musée encore plus haut, encore plus loin !

L’année 2018 aura été également marquée par le lancement officiel du « Dialogue culturel franco-émirien » à l’occasion de la visite du Premier ministre Edouard Philippe, le 10 février 2018. Fort de son succès, le Ministre Jean-Yves Le Drian a annoncé en septembre dernier sa prolongation en 2019. Cette année, de nouvelles thématiques de coopération seront explorées. « L’innovation dans le secteur des musées » sera ainsi explorée par la Nuit des Idées, le 31 janvier.

Dans la programmation culturelle à venir figurent également quelques événements majeurs sur lesquels je souhaiterais attirer votre attention, comme la venue du Ballet de l’Opéra de Paris pour une reprise de « Joyaux » de Georges Balanchine dans le cadre du festival organisé par l’Abu Dhabi Music and Art Foundation (ADMAF).
Nous lancerons par ailleurs, en 2019, un partenariat avec la Sharjah Art Foundation à l’occasion de la Biennale de Sharjah. Sans oublier, la seconde édition de l’Ecole Van Cleef & Arpels Dubai qui organisera cette année, en partenariat avec l’Institut français, une exposition sur le commerce de la perle.

Je vous invite tous à prendre part à ces nombreux évènements mettant en lumière la richesse et la densité de notre coopération bilatérale dans les domaines aussi variés que les arts, les industries créatives, le savoir ou la langue française.

***
Mesdames, messieurs,

La Sorbonne et le Louvre enserrent de leurs superbes architectures un autre lieu hautement symbolique de la présence française, quoique de facture plus classique, ce troisième sommet du triangle d’or, je veux parler de la base navale française de Mina Zayed, qui abrite l’état-major interarmées des Forces françaises aux Emirats arabes unis.

Cette année, cela fera dix ans qu’un accord de coopération en matière de défense a été signé entre nos deux pays. Cet accord – qui constitue un pilier du partenariat stratégique que nous entretenons avec les Emirats arabes unis – nous aide à toujours mieux appréhender les menaces, et œuvre à la protection de nos intérêts et de notre sécurité, dans la région du Golfe et au-delà.

Nous célébrerons aussi cette année, par la même occasion, le dixième anniversaire de l’inauguration de la base navale. Un événement dont je souhaite qu’il soit ambitieux et à la hauteur de la relation exceptionnelle entre nos deux pays.

Permettez-moi de saluer ici le dévouement et le professionnalisme de nos soldats, qui ont fait le choix de s’engager, au service de la France, et qui participent courageusement, au quotidien, à la lutte contre le terrorisme. Je ne saurais assez saluer ce choix qui les honore, comme l’a fait le 31 décembre sur notre base aérienne projetée en Jordanie la Ministre des Armées, Florence Parly, qui devrait nous rendre visite à nouveau prochainement.

L’année 2018, qui fut celle de la célébration du centenaire de l’armistice de la première guerre mondiale, qui a donné lieu sur cette base à une belle cérémonie franco-allemande, associant la jeunesse de nos deux pays, s’est refermée sur un espoir de paix. Le 21 décembre dernier a en effet été signé l’Accord de Stockholm permettant un début de cessez-le-feu au Yémen.

La France continuera d’apporter sa contribution à ces efforts en vue d’une sortie de crise, avec l’ensemble des parties et aux côtés de nos partenaires émiriens, qui demeurent notre premier allié régional dans la lutte contre le terrorisme.

Dans tout juste un mois, du 14 au 21 février, s’ouvrira, ici à Abou Dabi, le Salon IDEX/NAVDEX. Une fois encore, l’expertise de nos entreprises du secteur sécurité et défense sera mise en avant. A l’ensemble de nos représentants présents, je tiens à rappeler qu’ils sont des acteurs essentiels de ce partenariat stratégique entre la France et les Emirats arabes unis et qu’ils pourront compter sur mon plein appui et celui de l’ambassade.

***

Mesdames, Messieurs,

Ce triangle d’or au cœur duquel nous nous trouvons, ne serait pas complet sans son quatrième angle : l’angle économique.

Mesdames, Messieurs les conseillers du commerce extérieur, mesdames et messieurs les représentants du FBC, du FBG, de Business France, de BPI France, et des quelque 600 entreprises françaises installées aux Emirats, vous serez de la même façon, cette année encore, essentiels au dynamisme du partenariat économique franco-émirien.

A tout seigneur tout honneur, Total qui fêtera ses 80 ans de présence aux Emirats cette année a obtenu en 2018 deux nouvelles concessions après celles obtenues en 2014 (mon cher Hatem Nusseibeh a coutume de dire qu’il est sorti victorieux de sa guerre 14-18). Cet anniversaire devra être célébré à sa juste mesure !

Parmi les très bonnes nouvelles de 2018, je citerai BPI France, qui a signé avec Mubadala un accord d’investissement de 1 milliard d’euros, le FBC qui a reçu deux trophées attestant de la qualité et de l’excellence de ses services, le succès, en octobre dernier à Paris, du deuxième Forum d’affaires annuel franco-émirien, ou encore, les VIE, dont le nombre a dépassé la barre symbolique des 200 dans le pays, et qui organisent, ce vendredi à Dubaï, leur premier gala.

Pris parmi tant d’autres, voici autant d’exemples qui illustrent le dynamisme et la compétitivité de la France aux Emirats arabes unis.

Dans quelques jours, fin janvier, seront par ailleurs nommées les entreprises responsables de la construction et de la scénographie du pavillon France à l’exposition universelle Dubaï2020. Ces annonces nous lanceront dans la dernière ligne droite devant nous mener à octobre 2020.

« Connecter les esprits, construire le futur ». L’innovation au service des villes durables. Tel sera le thème qui animera l’Expo2020 et sur lequel nos entreprises sont naturellement mobilisées.

L’Ambassade a conscience des opportunités de développement, dans la région, que représente cet évènement pour vos entreprises. C’est pourquoi, nous souhaitons être mobilisés, à vos côtés, pour vous accompagner, vous conseiller, et assurer votre promotion. Bref, défendre les intérêts de la France.

***

Mesdames, Messieurs, chers amis,

Ce triangle d’or à quatre angles, je souhaite le transformer cette année en un diamant multifacettes.

Comme l’a montré la dixième session du dialogue stratégique bilatéral, qui a eu lieu à Abou Dabi en avril 2018, et qui tiendra sa prochaine session en France au printemps prochain, notre coopération couvre aujourd’hui de très nombreux domaines : aux secteurs de l’économie, de la sécurité et de la défense, de la culture et de l’éducation, s’ajoutent aujourd’hui ceux de l’environnement et de la lutte contre le changement climatique, de la protection du patrimoine, de la santé, du nucléaire, sans compter notre mobilisation commune pour la réalisation des objectifs de développement durable à l’échelle de la planète.

Enfin, cela sera aussi vrai dans le domaine de l’espace, alors que le premier astronaute émirien doit rejoindre la Station spatiale internationale en avril 2019. Les Emirats arabes unis ont fait le choix de la France pour son statut de leader européen de l’espace. La France, qui soutient la création d’un observatoire mondial du climat, a fait le choix d’un partenariat ambitieux avec les Emirats arabes unis. La nomination à la rentrée 2018 d’un nouveau conseiller spatial à l’Ambassade, que je salue, et l’accélération des échanges entre le CNES et l’Agence spatiale émirienne prouvent que la coopération spatiale franco-émirienne va bien au-delà d’une simple manifestation d’intérêt réciproque.

Mesdames, messieurs, chers amis,

La France et les Emirats arabes unis ont choisi, ensemble, de mener en 2019 des projets porteurs d’un message universel de paix et d’ouverture au monde ; un message de tolérance.

La France, qui a pris la présidence du G7 au 1er janvier, sait pouvoir compter sur son allié émirien pour défendre les priorités de son agenda international. Elles seront au nombre de cinq :

- D’abord lutter contre les inégalités de destin, en favorisant particulièrement l’égalité hommes-femmes, l’accès à l’éducation et à des services de santé de qualité. Les efforts porteront notamment sur les politiques à mener dans les pays en développement. C’est l’une des promesses faites par Emmanuel Macron lors de sa visite au Tchad, les 22 et 23 décembre, lorsqu’il avait rencontré un collectif de femmes du pays. La France va aussi proposer « une norme ISO pour les entreprises qui respectent l’égalité » entre hommes et femmes.

- Deuxième objectif : favoriser la réduction des inégalités environnementales par des financements en faveur du climat et une transition écologique juste. Parallèlement au sommet du G7, une séquence du « One Planet Summit » est d’ores et déjà programmée. Elle devra apporter des solutions concrètes en faveur du climat, de la biodiversité et des océans.

- Troisième objectif : la France souhaite aussi promouvoir des politiques commerciales, fiscales et de développement plus justes et équitables. La taxation des entreprises du numérique et la réforme de l’Organisation mondiale du commerce seront au menu.

S’ajoutent également deux derniers objectifs : la lutte contre le terrorisme et ses financements ; l’exploitation des opportunités offertes par le numérique et l’intelligence artificielle. La création d’un groupe international d’experts dans ce dernier domaine, semblable à celui qui existe en matière climatique, pour un développement éthique et responsable de cette technologie, est ainsi à l’agenda.
Vous le constatez, ces priorités sont largement partagées par les Emirats et c’est main dans la main que nous avancerons encore, cette année, pour relever ces défis.

Vous le voyez aussi, ces priorités recoupent largement celles qui seront déclinées dans le cadre du grand débat national que le Président de la République a appelé de ses vœux pour répondre au mouvement des gilets jaunes et, plus profondément, au sentiment de frustration et d’injustice qui émerge d’une partie importante de notre société.

Ce débat, pour être efficace et productif, devra se tenir dans une atmosphère de sérénité, de respect, d’écoute, de dignité.

Je forme donc le vœu, à quelques milliers de kilomètres de la métropole, que les tensions auxquelles nous avons assisté s’apaisent, que l’esprit républicain de responsabilité domine et que la France retrouve, à l’étranger, le lustre et l’éclat qu’elle avait su regagner l’an dernier.

Mesdames, Messieurs,

En conclusion, je veux redire ici que le dynamisme de la relation franco-émirienne, tout comme cette image d’une France créative, ouverte et conquérante, finalement, rien ne l’illustre ni ne l’incarne mieux que vous, que les forces vives de la communauté française, dont le nombre continue de croître.

Nous sommes actuellement quelque 24 000 français enregistrés auprès des services consulaires à Dubai et à Abou Dabi, auxquels il faut ajouter au moins sept à huit mille ressortissants français de plus établis aux Emirats arabes unis, ce qui fait de nous une des plus importantes communautés françaises de la région, sans parler des 380.000 touristes de l’hexagone qui se sont rendus aux Emirats l’an dernier.

Je voudrais saisir cette occasion pour vous rappeler un rendez-vous important, à savoir les élections des représentants au Parlement européen, dimanche 26 mai 2019, pour lesquelles les services de l’Ambassade à Abou Dabi et du Consulat général à Dubai sont pleinement mobilisés.

Je forme le vœu que le taux de participation à ce scrutin, capital pour l’avenir du projet européen, soit le plus important possible.

Je compte également sur vous pour apporter dans quelques semaines appui et encouragements à la centaine d’athlètes français qui participeront aux Special Olympics à Abou Dabi.

Je vous renouvelle, à vous qui êtes présents ce soir, et à travers vous à l’ensemble de la communauté française, tous mes vœux de paix, de santé, de réussite et d’accomplissement, sur le plan personnel et professionnel.

A mon équipe, à l’ambassade et au consulat, à tous les agents des opérateurs de l’Etat français aux Emirats, je veux dire un immense merci pour le travail considérable accompli l’an dernier et vous réaffirmer toute ma confiance.
C’est un bonheur et une fierté de travailler avec vous.

Nous nous lançons avec Estelle dans cette nouvelle année avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme. Nous savons pouvoir continuer à compter sur votre engagement, votre professionnalisme et votre esprit d’équipe.

Vive la France, vive la République, vive l’amitié entre la France et les Emirats arabes unis !

Merci à tous et très bonne soirée.

publié le 14/01/2019

haut de la page