Relocalisation du CG de France à Doubaï

Mise au point du ministère français des Affaires étrang�res et européennes :

Il apparaît souhaitable de porter à la connaissance des ressortissants français résidant à Doubaï et aux Emirats arabes unis les éléments factuels relatifs à la relocalisation du Consulat général de France à Doubaï.

Le ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE) a engagé notre Consulat général à rechercher une implantation économiquement plus avantageuse, compte tenu de l’augmentation constatée du prix des loyers dans la capitale de cet émirat.

Un projet de construction a été engagé en 2007 sans que les autorités françaises compétentes n’en aient été dément informées et sans que les approbations requises aient été sollicitées. Réalisé par des opérateurs privés dans des conditions juridiques et financières dont le MAEE et le ministère du Budget n’ont pas eu connaissance, le début des travaux de construction n’engage donc pas les autorités françaises qui n’en ont jamais été officiellement avisées.

Par ses caractéristiques, qui n’ont jamais fait l’objet d’un dialogue avec les services concernés, et sa superficie qui ne correspond pas aux besoins des services français à Doubaï, le bâtiment en construction n’est pas de nature à pouvoir répondre aux nécessités d’un regroupement des services de l’Etat dans l’émirat. Il en va de même pour la luxueuse résidence également prévue dans le projet.

En outre, le coût total de cette opération pour l’Etat, tel qu’il ressort des propositions sommaires qui lui ont été communiquées après démarrage des travaux, en tenant compte de l’ensemble des charges de fonctionnement qu’il induit en sus du loyer, représenterait une charge financière pour l’Etat excessive par rapport à ses possibilités et par rapport à la valeur de marché d’un produit correspondant aux besoins identifiés pour notre installation consulaire.

Pour l’ensemble de ces raisons, le MAEE a officiellement fait savoir aux parties prenantes qu’il ne pourrait être en mesure de retenir un projet de cette nature.

Le MAEE poursuit actuellement sa recherche d’un bien mieux adapté aux besoins de son Consulat général à Doubaï, dans le respect de la r�glementation et le souci des intérêts financiers de l’Etat.

publié le 09/02/2011

haut de la page