Patrimoine en péril : exposition « Sites éternels » à Paris

Moins de deux semaines après la Conférence internationale d’Abu Dhabi consacrée à la protection du patrimoine culturel en péril, le Président François Hollande a inauguré mardi 13 décembre 2016 l’exposition « Sites éternels, de Bâmiyân à Palmyre, voyage au cœur des sites du patrimoine universel », qui se tient au Grand Palais jusqu’au 9 janvier 2017 au Grand Palais à Paris.

JPEG

Quatre sites menacés emblématiques de la diversité du Moyen-Orient

L’exposition est consacrée à quatre sites du Patrimoine universel situés dans des zones de conflit, qui, comme l’explique Jean-Luc Martinez président-directeur du musée du Louvre sont « quatre sites emblématiques de toute la diversité culturelle du Proche et du Moyen-Orient » :

-  L’ancienne capitale du roi Sargon à Khorsabad dans le nord de l’Irak, qui date de 721 -705 avant Jésus-Christ ;
-  Le site gréco-romain de Palmyre ;
-  La Grande Mosquée des Omeyyades à Damas ;
-  Le Krak des Chevaliers, en Syrie, qui témoigne de la présence chrétienne en Orient.

Donner le sentiment de la visite au visiteur

Cette exploration, qui s’appuie sur le travail de relevés 3D de la société Iconem, permet d’emmener le spectateur dans un voyage dans le temps et dans l’espace afin de donner le sentiment de la visite des sites.

Une collecte d’images pour aider la recherche

L’exposition souhaite ressusciter la beauté de ces civilisations et raconter leurs histoires. Parallèlement à la visite, l’exposition organise une collecte d’images de sites menacés. Si vous possédez d’anciens clichés de ces quatre sites, rendez-vous sur le compte Instagram « Souvenirs Sites Eternels », lancé par la Réunion des Musées Nationaux, qui recueille les clichés des sites en danger.

Sites éternels, de Bâmiyân à Palmyre, voyage au cœur des sites du patrimoine universel, du 14 décembre 2016 au 9 janvier 2017 au Grand Palais, Paris.

publié le 15/12/2016

haut de la page