Madame Jacques CHIRAC inaugure le Lycée Georges Pompidou de Dubai

Dimanche 23 avril 2006, Mme Jacques Chirac, épouse du Président de la République, a officiellement inauguré le nouvel établissement scolaire français de Dubai.

Accompagnée de SAR la Princesse Haya bint Al Hussein, épouse du vice-président et premier ministre de la Fédération et Emir de Dubai, Cheikh Mohammed bin Rachid Al Maktoum ainsi que de Mme Nazek Hariri, veuve de l’ancien premier ministre du Liban, M. Rafik Hariri, Mme Jacques Chirac a pu découvrir le nouveau site du Lycée Georges Pompidou qui accueille toutes les classes du secondaire soit 650 élèves.

Le Lycée Pompidou qui compte déjà, avec ses deux écoles primaires, plus de 1500 élèves est encore appelé à se développer étant donné la forte demande de scolarisation en français qui existe à Dubai-Charjah.

JPEG - 48.7 ko
La première Dame de France entourée de Mme Nazek Hariri et de SAR la Princesse Haya bint Al Hussein
JPEG - 57.2 ko
Le nouveau lycée Georges POMPIDOU de Dubai

ALLOCUTION DE MADAME JACQUES CHIRAC

"Altesse,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,
Chers enfants,

C’est pour moi un grand honneur et un grand plaisir de vous retrouver aujourd’hui pour inaugurer avec vous le lycée Georges-Pompidou de Dubaï.

Cette réalisation prestigieuse est placée sous le signe de l’amitié et du partage. Amitié de la France pour l’Etat des Emirats arabes unis et en particulier l’Emirat de Dubaï, où plus de 4.400 Français expatriés accompagnent un
développement prodigieux et entretiennent les liens du cœur. Partage des valeurs dont la langue et le système éducatif français sont porteurs, dans un esprit de respect des identités et de dialogue des cultures. A travers cet établissement où jeunes Français et francophones puiseront à la même source du savoir, c’est un même regard sur le monde et une même vision de l’avenir que nous exprimons, par-delà les distances.

Rien n’eût été possible sans un esprit visionnaire. A cet égard, je veux exprimer la gratitude de la France à Son Altesse Cheikh Mohammed Ben Rached Al Maktoum, Emir de Dubaï, Vice-Président et Premier ministre de la Fédération. Il eut foi le premier dans cette œuvre commune. Il nous en apporta les moyens en faisant don du terrain sur lequel s’est édifié cet établissement. Je prie Son Altesse Royale, la Princesse Haya, de bien vouloir lui transmettre les remerciements chaleureux du Président de la République française.

Comment ne pas remercier également tous ceux qui, dans la communauté française, firent le pari d’un nouvel établissement scolaire à la mesure des liens d’amitié entre la France et Dubaï ? Un établissement répondant à l’augmentation constante de la demande de scolarisation en français dans une communauté qui s’accroit chaque année. Mais un établissement qui participe également au rayonnement de la France et de la francophonie dans la région du Golfe, si porteuse d’avenir, et si essentielle à la stabilité de notre monde.

A cet égard, je tiens à remercier tous les parents, professeurs et administrateurs des conseils de gestion successifs, avec une mention particulière pour Mme Muriel Keusseyan qui a réussi, dans des conditions difficiles, à mener jusqu’à son terme la construction du lycée.

Rien n’aurait été possible sans le soutien des entreprises françaises implantées à Dubaï ni celui de l’Agence pour l’Enseignement français à l’Etranger. Je veux leur exprimer la gratitude qu’elles méritent. Cet établissement emblématique, que les architectes et constructeurs ont su intégrer de façon si harmonieuse dans son environnement, restera une vitrine de leur savoir-faire.

Sorti des sables en un an à peine, ce lycée est une illustration de l’esprit d’entreprise auquel Son Altesse Cheikh Mohammed Bin Rached a attaché son nom. Il marque également la volonté de la France d’accompagner la Fédération des émirats et l’Emirat de Dubai dans le choix qu’ils ont fait d’un développement économique faisant appel à la maîtrise des savoirs. Il est symptomatique à cet égard qu’aux côtés du lycée français soient établis deux établissements émiriens d’enseignement supérieur, que rejoindront bientôt d’autres universités et écoles émiriennes et étrangères pour constituer cette "Academic city", lieu privilégié de brassage des cultures et d’échanges féconds.

Portant le nom du Président Georges Pompidou, homme d’une immense culture qui avait au plus haut point le souci de la langue et de l’éducation, ce lycée sera une enceinte privilégiée pour faire rayonner la francophonie et le modèle éducatif français. Ses 650 élèves du secondaire sont une fidèle illustration de notre monde globalisé. Venant de trente nationalités différentes, ils feront l’expérience de l’altérité, à laquelle tous n’ont peut-être pas été préparés. Mais ils découvriront également que chaque culture est porteuse des mêmes valeurs universelles, même si chaque peuple se les approprie à son rythme et en fonction de son contexte national.

Altesse, Excellences, Mesdames et Messieurs, chers enfants, l’établissement que nous inaugurons est un témoignage vivant de la force du dialogue des cultures et du respect mutuel contre la tentation destructrice de l’enfermement. A ce titre, je souhaite au lycée Georges Pompidou de Dubaï de devenir au Moyen-Orient une des illustrations de l’excellence française.

Je vous remercie."

JPEG - 47.7 ko
Mme CHIRAC lors de son intervention

ALLOCUTION DE M. PATRICE PAOLI, AMBASSADEUR DE FRANCE AUPRES DES EMIRATS ARABES UNIS

"Madame,
Altesse,
Excellences,
Monsieur le Proviseur,
Madame et Monsieur les Conseillers à l’Assemblée des Français de l’Etranger,
Mesdames et messieurs les membres du corps enseignant,
Mesdames et messieurs les membres du Conseil de gestion,
Mesdames et messieurs les parents d’élèves,
Chers élèves du lycée Georges Pompidou,
Chers amis,

Je serai le plus bref possible mais je voudrais prendre le temps de remercier tous ceux qui ont contribué à la réalisation de ce magnifique projet qu’est le nouveau site du lycée Georges Pompidou.

En premier lieu, je souhaite vous remercier très chaleureusement, Madame, de nous faire l’honneur de votre présence en ce grand jour, présence qui donne à cette inauguration un éclat particulier. Merci à vous aussi, Altesse, de votre présence et, à travers vous, aux plus hautes autorités de l’Emirat de Dubaï qui ont gracieusement mis à disposition le terrain sur lequel le nouveau lycée a été construit. Je souhaiterais à cette occasion saluer la mémoire de feu Son Altesse Cheikh Maktoum bin Rashed Al Maktoum et saluer Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashed Al Maktoum, Emir de Dubaï, vice-Président, Premier Ministre et Ministre de la défense de l’Etat des Emirats arabes unis, ainsi que les représentants du Ministre de l’éducation des EAU et les représentants de la zone éducative de Dubai et des administrations de Dubaï et des EAU présents aujourd’hui.

Mesdames et Messieurs,

Un long chemin a été parcouru pour que ce superbe projet voie le jour. Ce qui a aujourd’hui la force de l’évidence ne doit pas faire oublier le long et pas toujours facile chemin parcouru au cours des dernières années. Tout n’est pas allé de soi. Je ne vous infligerai pas un historique fastidieux. Ce qui importe, c’est de rappeler, d’une part, que la décision de bâtir un nouveau lycée pour accueillir les classes du secondaire, qui a été prise de longue date, répondait à une nécessité - le nombre toujours croissant d’élèves, et il est en soi réjouissant de constater la demande toujours plus forte d’enseignement dans notre système éducatif de la part d’élèves de toutes nationalités - et, d’autre part, qu’elle a été prise selon des procédures claires après un large débat auquel tous ont pu prendre leur part au travers des instances existantes.

Le très bel établissement que vous venez de visiter, Madame, et qui correspond aux exigences d’un établissement d’enseignement moderne - il offre à ses élèves et à ses enseignants de très belles ressources, vous avez pu le constater - est donc le résultat d’un long et patient processus qui n’a été possible que grâce à l’engagement de tous :

L’administration du lycée tout d’abord, et son équipe de direction conduite par le proviseur, Daniel Attenon.

Les conseils de gestion successifs, élus par les parents d’élèves, qui ont une responsabilité particulière et parfois difficile dans la conduite des affaires du lycée Georges Pompidou. Je voudrais leur rendre ici un hommage particulier et assurer le nouvel Conseil de Gestion, qui vient d’être élu, de tout mon appui, en lui souhaitant bonne chance dans sa mission.

Les parents d’élèves, qui ont participé au débat animé - c’est un signe de bonne santé démocratique ! - directement lors des assemblées générales, ou encore au travers de leurs représentants dans le comité d’établissement et en élisant les conseils de gestion.

L’Agence pour l’enseignement du français à l’étranger, qui a apporté son soutien au Lycée Georges Pompidou depuis de nombreuses années et qui s’est engagée dans ce projet par le versement d’une subvention.

Les sociétés et les établissements financiers qui ont accepté d’apporter une contribution exceptionnelle pour assurer la viabilité de cette formidable entreprise.

Enfin, l’équipe de l’Ambassade au sens large, tout particulièrement les services du Conseiller de coopération et d’action culturelle, et du Consulat général à Dubaï dirigé par Robert Jongeryck, qui ont pris une part active dans l’élaboration et la mise en oeuvre de ce projet.

Je les remercie tous , je vous remercie tous,très chaleureusement pour ce bel effort collectif qui vous fait honneur à tous.

Cette nouvelle implantation du Lycée Georges Pompidou, qui s’ajoute aux implantations existantes à Sharjah et à Dubaï est un témoignage de la vitalité de la francophonie et une forme d’éloge de la diversité de notre grande famille francophone puisque la majorité des élèves de ce lycée ne vient pas de France : c’est une force et une richesse qui n’ont pas de prix. Puisons-y l’énergie nécessaire pour continuer d’aller de l’avant.

Mais l’engagement de tous ne s’arrête pas là.

D’une part, il faut faire vivre le lycée. C’est une responsabilité collective et je vous invite à y prendre toute la part qui vous revient, administration du lycée, membres du conseil de gestion, parents d’élèves et, naturellement, je ne vous oublie pas, vous les élèves de ce lycée. Je rends hommage à tous ceux qui s’engagent au service de la collectivité et invite les parents à participer activement à la vie du lycée par les voies qui vous sont offertes.

D’autre part, il nous faut faire face à la demande toujours croissante de scolarisation dans le système éducatif français. Nous disposons d’un triptyque avec nos établissements à Sharjah, l’école primaire de Dubaï et le lycée où nous nous trouvons. Il nous appartient de faire vivre harmonieusement ce dispositif en l’adaptant, en bonne intelligence avec le Lycée Français International de Dubaï qui apporte sa contribution utile et appréciée à l’enseignement dans le système français.

Aujourd’hui, laissons nous aller à la joie sans mélange et sachons apprécier ensemble la tache accomplie pour l’éducation de nos enfants, qui n’a pas de prix.

Merci encore à tous."

JPEG - 54.7 ko
Mme Jacques CHIRAC et M.Patrice PAOLI, Ambassadeur de France auprès des Emirats
JPEG - 47.4 ko
Mme Jacques CHIRAC, Mme Nazek Hariri et SAR la Princesse Haya bint Al Hussein entourées du Consul Général de France et de la Direction du Lycée

publié le 26/03/2008

haut de la page